Pour ne rien manquer de la transformation digitale

Abonnez-vous au Digest
Recherche
En mettant en place une culture marketing centrée sur les analytics, les organisations peuvent plus facilement faire des ajustements live lors de leurs campagnes marketing. Une approche proactive qui évite également de tomber dans le piège des décisions prises « à l’instinct ».

Avec l’apparition de nouveaux canaux digitaux, adopter une approche marketing centrée sur les analytics devient essentielle pour répondre aux attentes des consommateurs. Pourtant, si les spécialistes marketing pensent différemment grâce aux données, ils ne changent bien souvent pas leurs stratégies en se basant sur les insights que ces data apportent.

Comment construire, alors, une véritable culture marketing centrée sur les analytics ? Comment adopter un état d’esprit tourné analytics ? La Harvard Business Review s’est penchée sur ces questions et livre trois conseils opérationnels.

marketing

Sortir de sa zone de confort en centralisant les données

Encore trop souvent, les responsables marketing se reposent sur leur « instinct » pour prendre des décisions. Pourtant, les analytics peuvent offrir des insights essentiels pour prédire les bonnes actions à mener afin d’améliorer l’expérience-client.

Mettre en place un « pool centralisé » avec toutes les données disponibles pourrait ainsi faciliter le suivi des actions entreprises et le suivi quantitatif des mesures mises en place. Cette façon de procéder permet d’analyser avec précision le comportement des consommateurs, et de mesurer l’impact des actions marketing. A condition de poser les bonnes questions à ces data, et de faire de ce questionnement une priorité.

Scénariser les insights procurés par les analytics

Pour présenter les insights tirés de l’analyse des données, rien de tel que de les scénariser afin de mettre en lumière la façon dont ces dernières vous ont ou vont vous aider à mettre en place une campagne ou tester des canaux de vente par exemple. Soutenir ces scénarios par de la data visualisation peut devenir une véritable plus-value dans le déploiement des stratégies marketing.

Présentez régulièrement ces insights aux autres équipes, et encouragez tout le monde à poser des questions à propos de ces « histoires ». Voire à les challenger ! De cette façon, vous pouvez passer d’une culture réactive à une culture proactive : vos équipes se posent plus de questions, et explorent les data en ouvrant de nouveaux champs d’application. Sans que vous n’ayez forcément besoin de les accompagner au quotidien.

Utiliser des indicateurs différents

Auparavant, le taux de réponse à une campagne spécifique était l’un si ce n’est l’indicateur-clé pour le marketing. Au vu des nouvelles attentes des consommateurs, notamment en termes d’interactions et de personnalisation, se contenter de ces indicateurs « classiques » ne suffit plus. Essayez de vous concentrer sur des indicateurs plus variés, tels que le taux d’ouverture de vos newsletters, le taux de clic, le taux de désabonnement, de conversion, d’opportunités de vente dérivant d’une campagne.

Lorsque vous ciblez un segment du marché et que la réponse n’est pas à la hauteur des attentes, reportez-vous à cet ensemble d’indicateurs, croisez-les avec d’autres data à votre disposition. De belles opportunités s’offrent en effet à ceux qui se servent au mieux de leurs data et des insights qu’elles procurent.