Pour ne rien manquer de la transformation digitale

Abonnez-vous au Digest
Recherche
BYOD, IoT, containers as a service… Le point commun de ces technologies et usages? Le cloud, au centre de la transformation numérique des organisations. Lors de la plénière de la journée technique de Microsoft experiences ’16, des speakers de renom ont fait part de leurs retours d’expérience. Nous y étions.

La transformation numérique peut bénéficier à toutes les organisations, quels que soient leurs tailles ou leurs business. C’est l’un des messages principaux relayés par les intervenant à la plénière de la journée technique de Microsoft experiences, qui s’est tenue le 5 octobre 2016.  A l’instar de Nicolas Gaume, Directeur de la division Developer eXperience de Microsoft France : « notre ambition, c’est de vous permettre de travailler avec les outils qui vous conviennent, en toute sécurité, pour poursuivre vos objectifs par l’innovation et la performance ».

Si bon nombre d’entreprises ont compris que la transformation numérique est une véritable opportunité à saisir – voire une nécessité – le chemin à emprunter peut paraître complexe, semé d’embuches, de questionnements et de désagréments.  Face aux grands bouleversements apportés par cette technologie, Scott Guthrie, Vice-Président Exécutif de Microsoft, rappelle qu’« il faut  une stratégie en place pour s’appuyer sur ce que le cloud peut offrir ». Tour d’horizon des possibilités du cloud en 5 exemples.

«Les organisations vont tirer avantage des technologies du big data, du machine learning, des services cognitifs et de l’IoT.»


Scott Guthrie lors de Microsoft experiences’16

Cloud et services cognitifs, des outils de choix pour se différencier

Invité d’honneur, Scott Guthrie commence par détailler le « voyage vers le cloud » que Microsoft développe dans toutes ses activités. Une stratégie bénéfique pour l’ensemble des organisations selon le Vice-Président Exécutif de Microsoft :

« Les organisations vont tirer avantage des technologies du big data, du machine learning, des services cognitifs, de l’IoT… C’est la combinaison de ces solutions supportées par le cloud qui va leur permettre de se différencier. »

De nouvelles applications supportées par le cloud devraient voir le jour. Le tout supporté par un cloud local : 36 régions de datacenters sont mises en place par Microsoft, dont deux nouvelles en France dès 2017.

Cette combinaison d’applications est encore facilitée sur Azure par le côté hybride du cloud de Microsoft, et ce à tous les étages annonce Scott Guthrie. L’idée : offrir un maximum de flexibilité, afin que chaque organisation puisse gérer toutes ses applications de manière constante, peu importe la plateforme ou le système d’exploitation. Une approche validée par 85% des 500 plus grandes entreprises mondiales utilisant cette solution cloud, que ce soit dans la banque, la finance ou l’énergie.

Car pour Scott Guthrie, le cloud est un avantage certain pour les développeurs :

« Cela vous offre la possibilité de travailler sur des solutions extrêmement puissantes, et une richesse de service quel que soit le langage et le code que vous utilisez, ce qui vous simplifie la vie. »

Deux exemples de cette facilité d’utilisation et de la puissance des solutions cloud ont été démontrés lors de la plénière :

  • Le centre de sécurité Azure, qui propose des alertes de sécurité automatiques, des recommandations personnalisées de bonnes pratiques de sécurité et la compatibilité avec les principaux langages de code.
  • La mise à disposition de 13 API cognitives, de la reconnaissance visuelle à l’analyse des émotions ou de l’âge. Des API très simple à utiliser, car les algorithmes complexes qui les rendent possibles sont pris en charge par le cloud.

AccorHotels : transformer l’expérience client en changeant la culture des collaborateurs

Comment mettre en place une transformation numérique mobile first et customer centric pour 240 000 collaborateurs, dont 80% d’entre eux sont des « deskless workers » ? Pour AccorHotels, « cela passe notamment par la mise en place du programme Employee Friendly, afin d’embarquer l’ensemble des collaborateurs dans la transformation digitale », affirme Isabelle Daviaud, Directrice de Projets Transformation Digitale du groupe hôtelier français.

Staff Hub, une application de staffing en ligne hébergée sur le cloud, a ainsi été conçue pour permettre aux collaborateurs et aux managers de consulter leur planning sur leur device, accéder à des fichiers, permuter des shifts, chatter entre collègues et managers. Ce qui a entraîné une petite révolution dans le management, avec l’introduction du BYOD… et la mise en place d’une culture d’entreprise plus horizontale :

« Nous voulons développer cette culture moins top down et plus bottom up, c’est pour cela que nous avons fait très attention aux retours des équipes pour améliorer l’application, en test and learn », explique Isabelle Daviaud

Et de préciser : « cela correspond également à un besoin d’attractivité et de rétention des talents dans un secteur avec un fort turnover. » Une attractivité renforcée par la mise en place d’un bot qui propose aux employés les offres d’emplois les plus pertinentes afin de favoriser la mobilité interne.

Orange business services : la transformation digitale pour des commerciaux plus mobiles et plus proches des clients

Chez Orange Business Services, c’est un projet de transformation digitale de l’ensemble de la force commerciale qui a pu être mené à bien grâce au cloud. Les 1 500 commerciaux, mobiles par définition, avaient besoin d’un poste de travail sécurisé, valorisant et facile d’utilisation. En combinant Windows 10, la Surface Pro 4 et le cloud Azure, l‘accompagnement du changement a pu se faire en douceur.

« Notre souhait, c’est que nos commerciaux incarnent ces attitudes digitales. Nous avons donc conçu avec eux, en mode agiles, des applications qui supportent ces usages. », explique Gilles Sabatier, Directeur de Programme Transformation Digitale Orange Business Services.

La rapidité et l’agilité de la combinaison retenue permettent un changement d’attitude. Un exemple : les commerciaux peuvent proposer des interactions augmentées en « invitant » un expert dans une réunion client via visioconférence.

Philipe Ensarguet, Directeur Technique d’Orange Business Services, met ensuite en avant les facilités d’utilisation de Xamarin pour les développeurs. Le partage de codes entre les différentes plateformes et les simulateurs d’affichages multidevices et multi-OS notamment ont été cruciaux pour développer des applications-métiers porteuses de plus-values.

« Notre souhait, c’est que nos commerciaux incarnent ces attitudes digitales. Nous avons donc conçu avec eux, en mode agiles, des applications qui supportent ces usages. »


Gilles Sabatier lors de Microsoft experiences’16

Dassault System : innover virtuellement en prenant en compte le monde physique

Autre entreprise faisant appel au cloud, dans un tout autre domaine : Dassault Systèmes. Le point central de ce partenariat stratégique ? L’hybridation cloud on premise. Bruno Latchague, Directeur Général Adjoint de Dassault Systèmes, explique :

« Notre vision, c’est qu’il est possible d’utiliser les mondes virtuels pour innover et développer des produits tout en tenant comptes des spécificités du monde physique. »

Un exemple concret : la conception d’une machine à laver. Le prototype est d’abord modélisé en 3D, puis le hardware (cartes électronique) est connecté à la simulation sur le cloud. Un processus qui permet d’éviter des erreurs avant même de commencer à construire un prototype.

L’étape d’après : en reliant les machines au cloud via l’IoT, le constructeur peut devenir un intermédiaire entre fabricants de consommables (lessive, etc.) et les consommateurs, en analysant leur utilisation des produits. Cela permet d’envisager d’autres business modèles pour des sociétés classiques qui pouvaient difficilement se différencier auparavant.

Et Bruno Latchague d’affirmer :

« Pour un objet aussi simple qu’une machine à laver, ces technologies [du cloud NDLR] deviennent essentielles dans la conception, la mise au point ou l’exploitation. »

Docker : le cloud comme solution pour un déploiement uniforme des applications

Et si vous utilisiez une technologie cloud transférable d’un fournisseur à un autre ? Le tout sans avoir à vous soucier de l’OS sur les machines virtuelles permettant d’utiliser vos applications ? C’est ce que propose Docker avec son modèle de Container as a service. Un service plus économe en énergie et en mémoire vive que les machines virtuelles classiques.

Ben Golub, CEO de Docker, était également sur scène lors de plénière pour présenter l’entreprise et sa collaboration avec Microsoft. Docker est en effet l’un des plus grands projets open source au monde, projet auquel Microsoft participe activement au côté de Linux.

« Docker permet d’assurer une constance entre développeur et opérateur en assurant sans imposer aucune limite ou cadre. Ce service offre la sécurité dans le contenu et la collaboration : les mises à jours et sauvegardes du code sont constantes, tout comme pour l’ensemble des conteneurs. », explique Ben Golub.

Le service de container est déjà disponible sur le cloud Azure Container Service, qui fait tourner les machines virtuelles nécessaire sur ses serveurs. Une nécessité selon Scott Guthrie, pour qui cette technologie va devenir très importante pour le cloud.