Pour ne rien manquer de la transformation digitale

Abonnez-vous au Digest
Recherche
Comment évoluer, s’adapter dans un monde en constante mutation ? Sur quels outils s’appuyer ? Comment – et vers quoi – se projeter ? Microsoft Ideas était à la plénière d’ouverture de l’événement Microsoft Experiences, dans laquelle sont intervenus Satya Nadella, CEO de Microsoft, Vivek Badrinath, DGA d’AccorHotels, et Alexandre Bompard, PDG de Fnac-Darty. Compte-rendu.

Mardi 4 octobre 2016, Vahé Torossian, directeur de Microsoft France, lançait l’événement Microsoft experiences au Palais des Congrès de Paris. Deux jours de débats, de rencontres, d’échanges de bonnes pratiques et de partages de business cases auxquels ont participé plus de 14 000 visiteurs.

A l’occasion de la plénière d’ouverture, Satya Nadella, CEO de Microsoft, a pris la parole devant plusieurs milliers de personnes :

« Nous avons toujours voulu que vous ayez le meilleur accès possible à l’information, sans silo, quelle que soit votre organisation. […] Nous réinventons, ensemble, la productivité dans les processus business. »

Et pour lui, la priorité est claire : « mobilité ». Mobilité non pas de l’outil en soi (device), mais bien de l’expérience dans un monde « mobile-first cloud-first », englobant tous les usages et les devices, des données présentes dans le cloud à l’Internet des Objets en passant par la réalité augmentée. « Il ne s’agit pas de notre technologie, mais de celle que chacun d’entre vous crée », précise-t-il.

pleniere-satya

« L'idée n'est plus de changer le système, mais de changer les couches du système : la façon de gérer une entreprise, les modèles d'activité, les systèmes informatiques... »


Microsoft (DR) via YouTube

Satya Nadella a ensuite détaillé plusieurs services et projets de l’entreprise :

« Le CRM Microsoft Dynamics permet par exemple de regrouper en un seul et même endroit toutes les activités liées aux clients, mais aussi le forecast. Grâce à cet outil, on fait tomber les barrières de productivité au niveau du réseau. […] Office 365, notre système de communication et de collaboration, est utilisable par toutes les entreprises : il suffit simplement de s’inscrire et de s’abonner au service. »

Et de revenir sur quelques partenariats marquants :

« Le partenariat noué avec Renault-Nissan nous permet de préparer l’avenir de la conduite connectée, de changer la perception que les personnes ont de la voiture de demain. […] Nous travaillons également avec Schneider Electric, qui utilise des capteurs IoT et le cloud pour réaliser une maintenance et une prédiction de la fourniture d’électricité nécessaire avec un haut niveau de fiabilité. »

Pour Satya Nadella, la présence du groupe dans plus de 30 régions du globe fait « que nos produits peuvent être utilisés partout. C’est cette capacité de levier que nous avons atteint pour permettre aux entreprises de se numériser »

Et de conclure : « L’idée n’est plus de changer le système, mais de changer les couches du système : la façon de gérer une entreprise, les modèles d’activités, les systèmes informatiques, comment améliorer constamment tout cela… Voilà le véritable changement de paradigme. »

« Pour produire un euro de chiffre d’affaire, nous consommons quatre fois plus d’unités informatiques qu’avant »

Vivek Badrinath, DGA d’AccorHotels en charge du digital, du marketing, de la distribution et des systèmes d’information, foule ensuite la scène du Palais des Congrès : « Pendant pas mal d’années, le secteur de l’hôtellerie a été confronté à des disruptions venant de l’extérieur : Booking, Expedia, Airbnb, TripAdvisor… »

En conséquence, l’entreprise évolue, portée par une approche client-centric et de grands plans de numérisation.

« Côté rentabilité, le constat est simple : pour produire un euro de chiffre d’affaire, nous consommons quatre fois plus d’unités informatique qu’avant. L’infrastructure est donc un véritable enjeu, surtout à l’heure de l’économie numérique », détaille par exemple Vivek Badrinath. Signe, s’il en est, de la digitalisation de tout un secteur d’activité…

pleniere-vivek

« La transformation interne nécessite un réel investissement dans les outils digitaux. Le tout sans oublier les systèmes d'information et l'importance des logiciels pour changer les process. »


 Microsoft (DR) via YouTube

« L’expérience hôtelière passe avant tout par nos employés », poursuit-il. Des actions concrètes sont alors menées pour augmenter les interactions : « C‘est pourquoi nous utilisons Yammer. Avec ce réseau social d’entreprise, les employés ont accès à leur planning d’activité, peuvent interagir avec leur manager, échanger. Nous créons des couches co-développées de communications complémentaires. »

Pour Vivek Badrinath, « la transformation interne nécessite un réel investissement dans les outils digitaux. Le tout sans oublier les systèmes d’informations et l’importance des logiciels pour changer les process et fluidifier les relations entre clients et employés. »

Se transformer en se basant sur son aptitude à anticiper ?

Quid d’autres secteurs que l’hôtellerie ? Alexandre Bompard, PDG du groupe Fnac-Darty, est également intervenu lors de cette plénière. Pour lui, le groupe a été confronté à trois principaux chocs :

  • Le premier choc est celui du modèle commercial, « bousculé avec l’apparition du e-commerce : nous qui étions un leader assez tranquille, on a vu arriver Amazon. »
  • Le deuxième choc est celui de la digitalisation-même des produits culturels vendus par la Fnac.
  • Le troisième est celui de la transformation de la relation client/vendeur, avec un client qui monte en compétence et challenge désormais le vendeur, du fait en particulier des informations et expertises disponibles sur Internet.
pleniere-bompard

« Nous avons investi massivement dans les SI et dans la formation des vendeurs, pour qu'ils comprennent que Fnac.com n'est pa sun concurrent mais bel et bien leur allié. »


 Microsoft (DR) via YouTube

Pour autant, Alexandre Bompard s’est toujours refusé à passer au tout numérique. C’est finalement sur le « magasin digital » qu’a préféré miser le groupe :

« En multipliant les passerelles permettant de passer en permanence du magasin à l’offre digitale, de l’achat au SAV, on a repensé notre offre. Pour cela, nous avons investi massivement dans les systèmes d’informations, logistiques et dans la formation des vendeurs, pour qu’ils comprennent que Fnac.com n’est pas un concurrent, mais bel et bien leur allié. Aujourd’hui, c’est une réussite, puisque 50% de notre CA mixe les deux parcours, sur le site et en magasin. »

« Notre capacité à se transformer va se baser, aussi, sur notre aptitude à anticiper les innovations technologiques qui vont changer notre vie », prévient en conclusion de cette séquence Vahé Torossian, directeur de Microsoft France. Deep et machine learning, démocratisation de la réalité augmentée voire, à terme, informatique quantique… Autant de révolutions qui, au-delà de bouleverser la vie quotidienne de chacun, transformeront tout autant celle des entreprises. Ces dernières sont prévenues…

* Article réalisé en partenariat avec Regards sur le Numérique