Pour ne rien manquer de la transformation digitale

Abonnez-vous au Digest
Recherche
Derrière l’indéniable effet de mode, le secteur du big évolue très rapidement et les applications concrètes se multiplient au sein des entreprises, des RH aux ventes en passant par le marketing. La Harvard Business Review s’est d’ailleurs penchée sur les principaux défis à relever pour tirer le meilleur parti de cette révolution des data.

Le big data est sur toutes les lèvres. Au point que, pour certains, « Big data, big talk ». Car si le sujet est devenu un véritable buzzword, la mise en œuvre reste à la traine. Selon une récente étude de la Harvard Business Review, près de 60% des entreprises n’utilisent pas le big data, et seules 23% d’entre elles ont une stratégie dédiée.

Pourtant, une stratégie efficace intégrant le big data peut réduire les coûts, tirer la croissance d’une entreprise ou encore l’ouvrir à de nouveaux marchés. Ainsi, l’adoption d’un outil de recherche d’itinéraire utilisant le big data a permis à l’agence de voyage Vayama d’optimiser ses propositions… et ainsi d’augmenter son ratio recherche/vente de 16%.

Mais pour tirer véritablement parti du potentiel du big data, plusieurs défis doivent être relevés. Trois experts ont livré leur analyse à la Harvard Business Review :

1. Etre en mesure d’analyser des data de plus en plus nombreuses (et diversifiées)

Le volume de data produit tous les deux ans est supérieur à l’ensemble des données produites précédemment dans l’histoire de l’humanité. Mais comme le rappelle Thomas H. Davenport de la Harvard Business School,  « seulement 1% de ces données sont traitées… Nous commençons à peine à explorer la surface de l’iceberg. »

Au-delà du volume de données, leur diversité est aussi une nouveauté : des clics sur un site Internet aux data des réseaux sociaux ou d’un GPS connecté, les données proviennent de partout. Et la rapidité à laquelle les entreprises peuvent les collecter et les analyser a pris une autre dimension. L’un des exemples les plus frappants ? Le pricing dynamique de certains sites de ventes en ligne : le prix d’un produit réagit en temps réel aux prix de la concurrence et aux recherches effectuées sur le web.

2. IoT, santé : saisir les opportunités de mesure en temps réel

Autre défi : l’apparition de nouvelles mesures en temps réel, en particulier dans le domaine de la santé (avec les wearables) et de l’énergie (IoT). La croissance de la data issu de l’IoT est deux fois plus importante que celle des data provenant des individus. Reste aux entreprises à saisir les opportunités qui en découlent. General Electric, par exemple, estime pouvoir épargner 66 milliards de dollars en carburant dans ses turbines en optimisant leur utilisation grâce aux outils du big data.

Les domaines d’applications sont immenses, mais attention à ne pas perdre de vue les objectifs : « Focalisez-vous sur les ventes, et travaillez à rebours à partir de là. », conseille ainsi Erich Joachimsthaler de Vivaldi.

3. Adapter le processus de décisions

Dans un monde toujours connecté, les préférences du consommateur changent parfois d’heure en heure. Et selon un analyste, le tunnel d’achat ressemble désormais plus à un vol d’abeille désordonné…

Conséquence : les organisations doivent repenser leur processus de décision, qui doit être plus réactif, itératif, voir par moments automatisé. Une évolution rendue possible grâce au big data.

En Amérique du Sud, une entreprise de boissons a par exemple analysé en temps réel durant un certain temps ses ventes à l’échelle d’une ville, avant de faire évoluer sa stratégie en conséquence à une échelle plus large.