Pour ne rien manquer de la transformation digitale

Abonnez-vous au Digest
Recherche
Identification biométrique, cloud, blockchain… autant d’innovations qui révolutionnent le monde de la finance, et permettent de se projeter dès aujourd’hui dans la banque de demain.

Pour que les banques restent compétitives dans un monde de plus en plus numérisé, elles doivent innover dans leur manière de s’engager auprès de leurs clients, de collaborer en interne. Certaines l’ont déjà compris, et inventent de nouvelles façons de faire grâce à la technologie.

Jean Louis Baffier, Directeur de la Division Grandes Entreprises et Alliance vient à ce propos de publier une analyse des évolutions en cours dans le secteur bancaire : « Un regard sur la banque du futur ».

Ce dernier cite par exemple la banque anglaise Standard Chartered, qui a remplacé les numéros personnels d’identification et les mots de passe de ses utilisateurs par un procédé d’authentification biométrique, permettant à leurs cinq millions de clients d’avoir accès à leurs informations personnelles en ligne, sur n’importe quel support.

jean-louis-baffier

La technologie est en train de changer à grande vitesse l’industrie de la banque, c’est indéniable. Et les attentes des clients évoluent encore plus vite.


 Jean-Louis Baffier, Directeur de la Division Grandes Entreprises et Alliance

Parcours client et données au cœur des nouveaux process

Des informations qu’il convient d’utiliser au mieux, afin d’offrir un service plus personnalisé aux clients. C’est dans cette optique que la banque néerlandaise en ligne Knab a, de son côté, combiné deux outils, l’un de CRM, l’autre d’analyse de données, afin de croiser les milliers de données recueillies sur ses clients.

Côté banque, cela permet aux conseillers d’avoir une vue globale des besoins du client, à partir de laquelle ils peuvent anticiper et collaborer plus efficacement en interne. La banque privée espagnole Banca March, par exemple, a elle aussi combiné outils collaboratifs et CRM client afin de faire bénéficier ses collaborateurs répartis dans trois pays européens différents de cette vision à 360 sur chacun des dossiers.

Bien entendu, le volume très important de données généré par le monde de la banque ne permet pas de s’exempter d’une puissance de traitement et d’une sécurité exemplaire. Dans cette optique, le cloud est une alternative idéale pour éviter de surcharger et donc de multiplier les serveurs.

Enfin, la blockchain commence déjà à secouer bon nombre de process propres au secteur. Et pourrait bien, à terme, tout chambouler. Y compris les business models.

Pour en savoir plus sur le futur de la banque, l‘intégralité de l’analyse « Un regard sur la banque du futur » est disponible.